L’origine du projet

pierre anthian prothesiste dentaire

Je m’appelle Pierre Anthian et je suis prothésiste dentaire depuis 38 ans. Je suis l’instigateur de l’innovation Fais des dents. 

Lors de ces dernières décennies professionnelles, je me suis surtout concentré sur les dents et leur anatomie. Mais pas sur les porteurs de ces dents et leurs vulnérabilités (un peu paradoxal de se ruiner pour avoir des prothèses dentaires, pour qu’ensuite il ne reste plus assez d’argent pour les utiliser pour manger) 

En tant que travailleur humanitaire, je suis allé au Yucatan, pour faire des prothèses à de nombreux Mayas. Avant de prendre l’avion pour le Mexique, j’ai donné un concert avec ma chorale pour financer mon voyage. Un mexicain m’a alors abordé en me disant de laisser les mexicains s’occuper des mexicains et de m’occuper plutôt des nombreux canadiens sans dents. Cela m’a intrigué. J’ai alors fait quelques recherches et ce que révèle Statistiques Canada, est que 9% des canadiens n’ont pas les moyens financiers de s’acheter des prothèses dentaires. Cela passe même à 16% au Québec. 

Pierre Anthian

Président

Le tiers-monde québécois

À titre d’exemple, des spécialistes préviennent que la situation est alarmante au Québec, qui est présentée comme une province du Tiers-monde sur le plan dentaire, pour une forte proportion d’aînés toujours grandissante: Nos aînés ont les pires dents au Canada (lien article Journal de Montréal):

  • 82% des plus de 65 ans portent des prothèses dentaires (1,5 million) 
  • 25% d’entre eux sont totalement édentés (375 000) 
  • 84% d’entre eux (247 500) n’ont plus d’assurance dentaire et devront garder leur ancienne prothèse usée et mal adaptée, jusqu’à la fin de leurs jours.

Voici en quoi la proposition de Fais des dents, d’offrir à nos aînés de se fabriquer eux-mêmes leurs prothèses dentaires à faible coût, prend tout son sens. 

Nos aînés ont les pires dents au Canada

prothèse dentiste homme âgé